La construction de l'œil :

Pour comprendre l'utilité des lunettes solaires, il est important de connaître les structures qui composent l’œil, notamment le cristallin et la position de la rétine.

Le cristallin situé dans le globe oculaire, est une lentille qui peut modifier sa forme en fonction de la distance des objets à voir : elle accommode sa forme pour « focaliser » les rayons lumineux sur le centre de la rétine appelé la « macula fovéa ». 

Le cristallin est entouré par un petit muscle circulaire qui, en se contractant et se relâchant, modifie sa forme. Quand le cristallin est au repos, on voit loin. Pour voir net de près, le muscle doit se contracter.

La rétine est le siège principal de la vision. Elle tapisse le fond du globe oculaire et est principalement constituée de cellules photoréceptrices, appelées les cônes et les bâtonnets. Ces derniers analysent la lumière et la transmettent au cerveau par le nerf optique.

C’est au niveau de la « macula fovéa » que se trouve la plus grande concentration de cônes et que se fait la vision en couleurs et en détails telle la lecture. La rétine est très sensible à la lumière, il est impératif de la protéger contre les méfaits du soleil !



Les différents rayons lumineux : UV / Lumière visible / IR :



Comme le montre le schéma ci-dessous, divers rayons arrivent sur Terre en provenance du soleil : des UVB, des UVA, des rayons lumineux et des infra rouges (IR). Les rayons les plus à gauche du diagramme avec des λ (longueur d’ondes) plus courtes (et donc des fréquences plus importantes) dans le spectre des couleurs bleues, sont les plus dangereux.

Les ultraviolets (UV) : En dessous de 380 nm, on retrouve le groupe des rayons UV, qui sont dangereux pour nos yeux car ils atteignent notre cristallin. Les UVB atteignent la surface de la peau et sont responsables du bronzage et des coups de soleil. Les UVA quant à eux pénètrent profondément dans les tissus (de l’œil notamment ou de la peau) et accélèrent son vieillissement.

L’intensité lumineuse (Visible) : elle correspond à ce que l'œil perçoit de la lumière, elle peut provoquer une sensation d'éblouissement, une gêne visuelle pouvant entraîner une véritable fatigue, une diminution temporaire des facultés de vision. En cas de lumière brève et très intense (flash), la rétine peut être endommagée et subir une perte de vision (lors du regard d’une éclipse par exemple).

Les infrarouges (IR) : ils se trouvent de l’autre côté du spectre visible, au-dessus de 780 nm. Moins nocifs que les UV, ils peuvent toutefois représenter un danger lorsqu’ils sont émis en grande quantité. Lors de la réverbération sur la neige et la mer par exemple, ils sont en quantité telle qu’il convient de protéger ses yeux avec des filtres spéciaux.

La lumière du soleil et ses dangers pour les yeux :

Le soleil représente un réel danger pour les yeux car les rayons UV atteignent la surface oculaire. La grande majorité des rayons sont absorbés par la cornée et par le cristallin, mais certains atteignent tout de même la rétine. Une exposition longue ou particulièrement intense au soleil peut provoquer des dommages considérables à vos yeux :

  • Favoriser la DMLA, Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age : dégradation d’une partie de la rétine pouvant mener à la perte de la vision centrale.
  • Accroître les risques de cataracte : phénomène d’opacification du cristallin. Une exposition prolongée aux ultraviolets peut accroître les risques de développer une cataracte de façon prématurée, et ainsi entraîner une baisse progressive de la vue, accompagnée d’une photophobie (intolérance à la lumière).
  • Favoriser le ptérygion : un épaississement du tissu, qui se traduit par la pousse d’une peau au coin interne de l’œil et se développe ensuite sur le reste de l’œil. Souvent le ptérygion ne provoque aucun symptôme, mais il arrive que s’il s’étend, il atteigne la cornée et donc perturbe la vision.
  • Attraper un « coup de soleil oculaire » : il peut survenir de plusieurs manières. Toucher la conjonctive (photo conjonctivite), la cornée (photokératite), ou les deux (kérato-conjonctivite). Cette brûlure est particulièrement douloureuse et peut provoquer une invalidité visuelle pendant 6 à 24 h. La douleur dure plusieurs jours et les yeux sont généralement gonflés et rouges.

Comment réagir en cas de coup de soleil oculaire ? 

Comme un coup de soleil sur la peau, vous ne sentirez pas le coup de soleil oculaire de suite. Généralement deux à trois heures après l’exposition, les premières sensations de brûlure apparaitront.

Pour les coups de soleil oculaires légers, une guérison spontanée en 48 h est possible. Le symptôme principal est très désagréable : sensation d’avoir les yeux brûlés par le soleil. Si vous avez les yeux particulièrement sensibles, avez déjà subi une opération des yeux ou si les symptômes persistent au-delà de 48 h, il est conseillé de consulter votre ophtalmologiste en urgence.

Pour apaiser les douleurs et traiter le coup de soleil oculaire, vous pouvez utiliser un collyre, des gels ou pommades ophtalmiques. Vous pouvez également prendre des antidouleurs.

Les yeux fragiles des enfants face au soleil : 

Il est important de savoir qu’avant l’âge de 1 an, 90 % des UVA et plus de 50 % des UVB parviennent à la rétine des bébés. Il ne faut donc jamais exposer les bébés directement au soleil sans lunettes de soleil ni protections (chapeau, abri, parasol…) ! Entre 1 et 12 ans, ce sont 60 % des UVA et 25 % des UVB qui ne sont pas filtrés. Cela est possible car les enfants ont une pupille plus large et un iris moins pigmenté, ainsi qu’un cristallin transparent qui laisse donc passer facilement les rayons.

La vue est un élément essentiel au développement d’un enfant, il est donc essentiel de les protéger avec des lunettes solaires adaptées dès le plus jeune âge. C’est dans cet objectif de protection maximale qu'HORIZANE a développé une gamme de lunettes solaires bébés et enfants :

  • Une protection maximale de catégorie 4 / UV 400 (UV 100%).
  • Des montures souples pour une sécurité maximum : pas de pincements des doigts lors de l’ouverture et la fermeture des branches !
  • De verres incassables et très résistants fabriqués en polycarbonate.

La solution : la lunette de soleil : 

Les lunettes de soleil sont des EPI : « Equipement de Protection Individuel ». Chaque EPI doit avoir un dossier selon des normes précises définies par le ministère de l’Industrie. Les autorités insistent sur le fait que les verres soient réellement protecteurs et le restent après exposition au soleil. Les lunettes de soleil doivent également être revêtues du marquage CE et être accompagnées d'une notice d'information selon les normes ISO 12312-1 : 2013 / A1 : 2015 et le Règlement UE 2016/425.

Comment choisir ses lunettes ? Quel filtre solaire choisir ? Quelle catégorie ?

Le verre solaire protège à 2 niveaux : contre les UV et contre l’intensité lumineuse.

Protection anti-UV :

Pour une protection optimale les verres solaires doivent bénéficier d’une protection UV400, autrement appelée UV 100%. C'est une norme pour filtre solaire. UV400 (ou UV 100%) signifie arrêt de minimum 95% des UVB et 60% des UVA. Cependant, cette norme ne peut être obtenue qu’avec des verres teintés bruns, verts ou fumés (noir) mais pas dans les autres couleurs. Toutes les lunettes solaires HORIZANE sont équipées de verres UV400, raison pour laquelle nous ne proposons pas de verres de couleur fantaisie (sauf collection capsule).


Protection contre l'intensité lumineuse

Sur chaque paire de lunettes doit figurer l'indication de la classe de protection correspondant à la capacité de filtration de l’intensité des rayons solaires. Il existe cinq catégories classées selon une échelle de 0 à 4, selon le pourcentage de lumière filtrée :

  • La catégorie 0 ne protège pas des UV solaires, elle est réservée à l'esthétique.
  • Les catégories 1 et 2 sont adaptées aux luminosités solaires atténuées et moyennes.
  • La catégorie 3 protège efficacement sans obscurcir l’image, lors d’une forte luminosité. Les lunettes HORIZANE Adultes sont toutes équipées de filtres de catégorie 3.
  • La catégorie 4 est indispensable en situation de forte intensité lumineuse (montagne enneigée ou mer). Elle protège plus efficacement contre la réverbération du soleil. Il est vivement conseillé d’équiper les enfants de lunettes de soleil avec ce filtre de protection maximale car leurs yeux sont beaucoup plus sensibles que ceux des adultes. 

HORIZANE propose un filtre de catégorie 4 pour toute sa gamme solaire enfants !

Il est à noter que les lunettes solaires de catégorie 4 ne peuvent pas être utilisées en conduite automobile parce qu’elles risquent de rendre aveugle un conducteur dans le cas d’un passage dans un tunnel.

Qu’apportent les verres polarisés ?

Les verres polarisés vous protègent efficacement contre les rayons UV et vous évitent d'être éblouis par l'effet de réverbération de la lumière. Ils procurent un confort visuel nettement supérieur aux verres solaires classiques : les couleurs apparaissent plus nettement et les contrastes sont renforcés. Les yeux se fatiguent moins, mais surtout la vision est plus claire et les reliefs mieux perçus.

Partager cette publication

Produits connexes

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour le moment